Dans mes envies créatives de 2017, il y a, entre autre chose, le tissage mural. Fin 2016, je m’y suis essayée avec des chutes de laine que j’avais et un bout de carton en guise de métier. J’ai beaucoup aimé l’activité. J’ai donc investi dans un vrai métier à tisser (22 €, plutôt honnête) et profité des soldes pour acheter quelques pelotes.

J’en suis en mes débuts. Le tissage est encore incertain mais je sens que je deviens accro.

Contrairement au tricot, le tissage est vite gratifiant. C’est vraiment rapide. Il m’a fallu une soirée pour venir à bout de ce premier tissage. Je vous laisse imaginer la quantité à venir !

Une fois terminé, il m’a fallu réfléchir à un système de fixation. J’ai farfouillé sur pinterest. J’ai d’ailleurs créé un tableau de belles inspirations ici. Je n’ai pas trouvé ce qui me convenait : soit la finition était grossière, soit elle était trop compliquée.

J’ai donc opté pour un système perso que je vous livre ici. Il faut : deux baguettes de balsa, un pistolet à colle, une paire de ciseaux et de la ficelle.

En laissant le tissage fixé au métier, j’ai collé les baguettes à l’extrémité : une sous les fils et l’autre au dessus. J’ai ensuite coupé les fils pour décrocher le tissage. J’ai égalisé de façon à ce que les bouts de fils ne soient plus visibles. Pour finir, j’ai ajouté du fil pour la fixation.

Le système est rapide à réaliser et la finition est propre : pile poil ce qu’il me fallait.

Et vous, quel est votre secret pour un système d’accroche propre et pas trop compliqué ?

Système de fixation pour tissage mural
Système de fixation pour tissage mural
Système de fixation pour tissage mural

Où se procurer les produits ?

– métier à tisser

– pelotes

– baguettes de balsa

Écrire un commentaire

sauvegarder