Salut à tous! Je n’ai pas vraiment fait de post sur mon salon depuis un moment, et pour cause. L’état de la pièce est en constante évolution et je n’ai pas pu me décider sur quoi que ce soit de concret. Le plus gros obstacle pour moi dans la pièce était mon canapé bleu. Bien que j’aie adoré (c’était très confortable), cela m’a empêché de prendre d’autres décisions de conception dans la pièce. Par exemple, j’ai eu deux chaises papillon vintage depuis près de deux ans maintenant, et je ne les ai toujours pas fait retapisser. Pourquoi? Je ne voulais pas décider d’un tissu avant de savoir à quoi allait ressembler mon canapé. Et je ne savais pas à quoi allait ressembler mon canapé parce que je suis une fille un peu radine, pointilleuse, économe, qui ne se contentera pas de moins. Le seul problème était qu’il n’y avait pas beaucoup de marge de manœuvre dans le budget pour un nouveau canapé brillant, alors imaginez mon enthousiasme quand j’ai trouvé ce nouveau (pour moi!) Celui d’Habitat ReStore! C’était un canapé de salle d’exposition, et il a une housse, ce qui est pratique et facile à nettoyer.Pour accompagner mon nouveau canapé, je devais avoir de nouveaux oreillers. La meilleure partie de ce projet était que je n’avais pas à sortir acheter des articles… Je les avais déjà dans ma réserve! C’était le projet d’après-midi parfait. 

J’ai longtemps aimé ce   tissu Les Touches de Brunschwig and Fils, et il semblait assez facile à reproduire, c’est donc devenu l’option numéro un.

J’avais trois taies d’oreiller, donc je savais que je voulais en faire une différente. J’ai tout de suite pensé à la simple déclaration  du  motif Zimba by Schumacher !

Voici ce dont vous aurez besoin:

PROVISIONS:-peinture acrylique (n’importe quelle couleur fera l’affaire)-tissu moyen (acheté chez Michael)-housses d’oreiller ou tissu blanc (j’ai utilisé  ces  housses à 3 $ d’Ikea)-pinceaux-la bande de peintreJe n’ai jamais travaillé avec du médium à peindre auparavant, mais c’était très simple! Mélangez simplement 2 parties de peinture avec 1 partie de médium et peignez comme vous le feriez normalement.

J’ai scotché les bords de ma taie d’oreiller pour deux raisons: cela vous donne une ligne nette et agréable, et elle fixe également la housse à la table pendant que vous peignez! J’ai tiré une photo du motif Zimba sur mon téléphone et j’ai utilisé un crayon au fusain pour dessiner le motif à main levée directement sur la taie d’oreiller.

Zimba est une géométrie très organique, donc c’était si simple à peindre! Moins vous y pensez, mieux ça se passe.

Je n’ai pas pris de photos d’avancement des oreillers inspirés des Touches, mais je les ai remis à main levée avec un pinceau incliné. La clé est de rendre les spots aussi naturels que possible. J’ai effilé la peinture sur les bords pour donner l’impression qu’ils «saignaient» presque. C’est beaucoup moins dur.Voici le résultat final!

Les oreillers grecs étaient un achat de Lowe’s l’année dernière. Vous pouvez absolument peindre ce motif, mais cela prendrait beaucoup de ruban adhésif!

Après que la peinture ait séché pendant 24 heures, j’ai retourné les taies d’oreiller et les ai repassées, selon les instructions. J’avais peur que cela fasse fondre ou macule la peinture, mais cela la fixait parfaitement!

PS- mon Ikea avait enfin une figue fiddle leaf en stock, donc je l’ai cassé. Je prends des suggestions sur la façon de s’en occuper de ceux qui ont le pouce vert!

Le décompte final de ce projet si vous deviez sortir et acheter tous les articles serait inférieur à 15 $ pour trois oreillers. Incroyable, non? Je suis vraiment impressionné par le support en tissu. Voyons maintenant s’ils résistent à l’épreuve du temps…Je sais que l’oreiller «karaté haché» est un sujet qui est très particulier, mais voici ma position: je n’aime pas l’apparence d’un oreiller fortement haché, mais je n’aime pas non plus l’apparence d’un oreiller qui repose à plat contre le dos d’un canapé. J’ai des inserts en duvet, alors pourquoi les faire paraître en deux dimensions? J’aime faire éclater le haut de l’oreiller avec la paume de ma main, presque comme si je lui donnais un high five. C’est gratifiant et j’aime vraiment le résultat. Où en êtes-vous avec le «chop»?

Les commentaires sont fermés.

sauvegarder